Biodiversité

Sous-catégories

Quatre agents de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) ont été agressés par des anti-ours. Les faits se sont déroulés vendredi 25 août alors que les agents de l’ONCFS allaient effectuer une expertise des dommages et dégâts sur une estive d’Auzat (Ariège). Des individus ont tiré « plusieurs dizaines de coups de fusil » tout en lançant « des menaces de mort » à l’encontre des quatre agents. L’usage d’une arme à feu démontre qu’une étape vient d’être franchie.

D’autres agressions de ce type se sont déjà produits depuis quelques années (liste non exhaustive) :

Le retour du loup est une bonne nouvelle pour la biodiversité, mais il suscite aussi la crainte des éleveurs dont les troupeaux sont de plus en plus attaqués. Pour rendre à nouveau possible la cohabitation entre les loups et les éleveurs, le ministre Nicolas Hulot présente sa vision basée sur le dialogue entre toutes les parties prenantes et la coconstruction. Un message argumenté sur la stratégie mise en place avec l'espoir d'apaiser les réactions passionnelles.

Victoire partielle pour France Nature Environnement et Humanité et Biodiversité : le Conseil d’État vient de rendre sa décision sur l’arrêté de classement des espèces « nuisibles », contre lequel les deux associations avaient déposé un recours commun. L’arrêté, considéré comme abusif, est ainsi annulé pour la pie, la fouine, la corneille et la belette dans plusieurs régions. Une bonne nouvelle pour la biodiversité, car toutes les espèces ont leur rôle à jouer dans les écosystèmes et certaines sont de précieux auxiliaires de l’agriculture.

Cet arrêté, pris en 2015 par le ministre de l’écologie, concerne une dizaine d’espèces (mammifères et oiseaux) et autorise leur destruction par piégeage ou par tir dans certains départements ou certaines communes. Le Conseil d’Etat a jugé que ce classement n’était pas justifié dans une quinzaine de cas et il a annulé l’arrêté en ce qui concerne :

  • la pie dans l’Aube, l’Aude, la Haute-Loire, la Meurthe-et-Moselle, la Nièvre, les Hautes-Pyrénées, le Haut-Rhin et le Var,
  • la fouine dans la Marne et la Savoie,
  • la corneille et le corbeau freux dans la Haute-Loire,
  • l’étourneau dans la Haute-Vienne,
  • la belette dans la Moselle.

La décision du Conseil d’État est applicable dès sa publication : ces espèces ne peuvent donc plus être piégées ni détruites dans ces départements, sans qu’une modification de l’arrêté ministériel soit nécessaire.

 

« Nuisible » : une notion incompatible avec la réalité des écosystèmes

 

France Nature Environnement et Humanité et Biodiversité se félicitent de cette décision, qui sanctionne des classements abusifs. Le concept de « nuisible » n’a pas de sens en biologie, car toutes ces espèces jouent un rôle utile dans les écosystèmes. En particulier, les petits prédateurs (fouine, martre et belette) sont des auxiliaires précieux de l’agriculture car ils contribuent à réguler les populations de rongeurs. Ceci est désormais reconnu dans le code de l’environnement, puisque la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a banni le terme « nuisibles » au profit de « animaux susceptibles d’occasionner des dégâts ».

Au-delà de cette décision du Conseil d’État et du changement de vocabulaire, c’est l’ensemble de la réglementation sur les « nuisibles », concept périmé, qui devrait être revue pour prendre en compte les réalités biologiques et privilégier les méthodes préventives, afin de mettre un terme aux destructions injustifiées de dizaines de milliers d’animaux sauvages chaque année. France Nature Environnement et Humanité et Biodiversité poursuivront leurs actions de plaidoyer auprès du ministère en faveur d’une modernisation de cette réglementation.

À l’occasion de la journée mondiale des océans, France Nature Environnement, Surfrider Foundation Europe et l’Alliance pour une Méditerranée Solidaire et Durable alertent sur l'urgence de protéger la biodiversité marine, menacée par les dégradations croissantes de l’environnement. Les océans jouent un rôle déterminant dans la régulation du climat mondial, mais ce rôle de régulateur est perturbé par le réchauffement planétaire. La France doit donc porter un message d’ambition de conservation des océans et de la mer au niveau mondial.

 

Sensibilisation des pêcheurs pour éviter la propagation de la moule zébrée en Haute-Loire.

Le 3 avril 2017, l’équipe technique du Conservatoire d'espaces naturels d’Auvergne a posé différents panneaux et panonceaux d’information et de sensibilisation sur le site de l’Etang Robert (43), en partenariat avec la Direction Départementale des Territoires, la Fédération départementale de pêche et l’association de pêche locale.

 

Alors que l’on célèbre aujourd’hui la journée internationale de la biodiversité, l’Observatoire national pour la biodiversité vient de publier ses indicateurs 2017. Un bilan inquiétant qui pousse France Nature Environnement à alerter sur le manque d’ambition des politiques de biodiversité en France et la nécessité de relancer la dynamique Natura 2000 à l’échelle européenne.

 

Comme chaque année, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) organisent un comptage national des oiseaux des jardins le dernier week-end de mai. Tous les citoyens sont ainsi invités à participer pour faire avancer les connaissances sur ces oiseaux. Il suffit de consacrer 1h de son week-end à l’observation de l’avifaune qui peuple son jardin. Cette opération permettra de savoir quelles sont les espèces qui fréquentent ces zones en cette période. Lors du comptage de mai 2016, c’est le merle noir qui avait été observé dans le plus de jardin (80%). Qu’en sera-t-il cette année ?

Et vous, quels sont les oiseaux que vous observez dans votre jardin en cette période ?

Pour prendre part à l’opération cette année, il vous suffit de choisir un lieu de comptage et d’y compter les oiseaux durant 1h, puis de transmettre vos observations directement sur le site internet du programme : www.oiseauxdesjardins.fr.

En détails :

  1. Choisir un jour d’observation : samedi 27 ou dimanche 28 mai et un créneau horaire d’une heure exactement.
  2. Trouver un lieu d’observation. Un jardin privé ou un parc public, peu importe sa taille, urbain ou campagnard. Il est possible de participer sur un balcon.
  3. Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui fréquentent le jardin. Pour vous aider à identifier les oiseaux, une fiche est à votre disposition. Elle présente les 52 espèces les plus fréquemment observées dans les jardins.
  4. Transmettre les donnéessur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr

Tout le monde peut prendre part au comptage ! Pas besoin de matériel particulier : un papier, un crayon et un accès internet suffisent.

Et si besoin, l’équipe de l’Observatoire est à la disposition des participants pour les aider à identifier un oiseau inconnu. Il suffit d’envoyer une photo de « l’oiseau non identifié » à cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d’informations

Consultez le site Internet dédié à l’opération www.oiseauxdesjardins.fr.

Opération réalisée par la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle dans le cadre des programmes VigieNature.

Les sols nous rendent des services précieux : filtration de  l’eau ; abri pour 25 % de la biodiversité mondiale... Mais surtout 70 % des antibiotiques sont issus de microorganismes découverts dans le sol et 95 % de notre alimentation provient de ce milieu vivant. Ainsi préserver des sols sains c’est nous préserver nous-mêmes.

Pourtant aujourd’hui, le sol en tant que milieu naturel ne bénéficie pas d’une protection juridique nationale ou européenne, contrairement à l’eau et l’air.
 

Chers représentants des médias, chers représentants d’organisations et d’institutions,

 

Le Vulcain Vanessa atalanta est un papillon migrateur colonisant le nord de l’Europe chaque année depuis le sud. En automne, la génération alors engendrée par ces arrivées printanières migre à son tour en direction du sud. Notre groupe de recherche à l’Université de Berne en Suisse a lancé un projet visant à mieux comprendre les mouvements et l’occurrence du Vulcain à l’échelle continentale, à l’aide de la science participative.

  1. Synthèse des Données Faune-Auvergne 2016
  2. Les Choucas de Cusset, une colonie arboricole exceptionnelle près de Vichy
  3. La chasse aux voix des chasseurs est ouverte
  4. Désignations de sites Natura 2000 en Auvergne
  5. Consultation du public sur les projets d'arrêtés fixant un nombre supplémentaire de spécimens de loups dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2016-2017
  6. Chasse illégale des oies : la chasse aux voix des chasseurs est ouverte
  7. Longue vie à l’Agence française pour la biodiversité !
  8. D’anciens dirigeants de la fédération des chasseurs de Haute-Saône condamnés à de la prison ferme pour complicité de destruction d’espèces protégées
  9. Etat des lieux : Rapport Planète vivante 2016 du WWF
  10. Les écrevisses invasives bouleversent l’horloge écologique des plans d’eau
  11. Val d’Allier : plaquette de sensibilisation sur la moule zébrée
  12. Auvergne : mise en ligne d’un portail concernant les espèces exotiques envahissantes
  13. Victoire juridique en Gironde : Papillons 1 – bitume 0
  14. FNE entre dans le Collectif National des Sciences Participatives - Biodiversité !
  15. Notre nouveau Conseil Régional aime les chasseurs, pas les naturalistes !
  16. Interpellation du Président de la République quant à sa rencontre avec le Président de la Fédération nationale des chasseurs
  17. MOOC Botanique ... un nouvel outil d'apprentissage
  18. Le renard et le blaireau, deux animaux mal aimés à réhabiliter
  19. Désignation du site Natura 2000 des gorges de l’Allier et de ses affluents (Haute-Loire)
  20. Grenouilles et tapage nocturne
  21. Le ministère de l'environnement sanctionné pour la huitième fois par le Conseil d'Etat français !
  22. Le Grand Défi Biodiversité
  23. J-10 avant la fête des mares 2016 en Auvergne et Rhône-Alpes
  24. Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages
  25. Une partie des Gorges de la Loire classée site Natura 2000
  26. Prix Natura 2000
  27. L'invasion des rats taupiers en Auvergne : où en est-on ?
  28. Hérons cendré en escale
  29. De belles images de lutte naturelle contre le rat taupier en Auvergne
  30. Des solutions fondées sur la nature pour atténuer les effets du changement climatique

Inscription Newsletter

Mascotte_coeur.png

Se connecter