Informations

Sensibilisation des pêcheurs pour éviter la propagation de la moule zébrée en Haute-Loire.

Le 3 avril 2017, l’équipe technique du Conservatoire d'espaces naturels d’Auvergne a posé différents panneaux et panonceaux d’information et de sensibilisation sur le site de l’Etang Robert (43), en partenariat avec la Direction Départementale des Territoires, la Fédération départementale de pêche et l’association de pêche locale.

 


https://gallery.mailchimp.com/95aaf40f8cc766d0dd40bfc62/images/203b8b3d-b843-48df-9e07-16071bce2e73.jpg
Le Cen Auvergne a réalisé une plaquette de sensibilisation « stoppons la dispersion de la moule zébrée sur le Val d’Allier », suite à la détection de l’espèce en Haute-Loire lors de l’enquête réalisée sur les mollusques aquatiques initiée par la DREAL dans l’ex-région Auvergne.


En savoir plus sur le site de la préfecture de la Haute-Loire.

 

 

 


Dans la poursuite de la dynamique initiée au cours du Plan Loire III, un projet sur les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE), co-construit par le CEN Auvergne et le CBN Massif Central, a permis la mise en place d’un projet expérimental EEE Auvergne 2015/2016, en cohérence avec la stratégie de bassin Loire Bretagne 2014-2020.

 

Aucun argument scientifique ne justifie de détruire 3800 renards par an…
Le REN demande de mettre fin au massacre et d’abandonner son classement en espèce nuisible !


L’arrêté Ministériel fixant la liste des espèces d’animaux classées « nuisibles » (ainsi que les périodes et les modalités de destruction) pour chaque département est paru le 30 juin dernier. Pour la Haute-Loire, 5 espèces sont considérées comme « nuisibles » : la Martre, le Corbeau freux, la Corneille noire, la Pie bavarde et le Renard. Le REN 43 s’indigne que les motifs de classement pourtant prévus par la circulaire du 26 mars 2012 n’aient pas été pris en compte pour ces 5 espèces et notamment le Renard ! Le REN étudie, de par ses réseaux, toute possibilité contre cet arrêté en demandant l’arrêt des battues, du piégeage et du massacre des portées sans aucune justification scientifique.

 

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’homo sapiens est mal équipé pour se déplacer la nuit, avec une vision, un odorat et une ouie plutôt médiocres. La maîtrise du feu et la vie en société ont permis d’améliorer les choses. Quand, au 18ème  siècle, le premier lampadaire fit son apparition au coin de deux rues, ce fut une révolution. A partir de cette époque c’est développé une vie nocturne, spectacles, cabarets, théâtres, travail de nuit. Au 20ème  siècle, avec l’arrivée d’une énergie facile et peu chère, l’éclairage public fit un bond en avant, ainsi que l’industrie de l’éclairage.

 

Une pollution nouvelle fit son apparition : la pollution lumineuse.

 

Le loup est l’emblème d’une nature préservée où chaque espèce a sa place et son utilité. Apprenons à le connaître pour le respecter et éviter de tomber dans les clichés et les peurs injustifiées.

  Le loup a été domestiqué dès la fin de la préhistoire pour en faire le « meilleur ami de l’homme ».

  Il été éradiqué de France il y a 70 ans après plusieurs siècles de destruction massive. Il est intelligent et rusé mais il a une peur bleue de l’homme qu’il considère comme son principal prédateur.

 

Vous avez très peu de chance de le rencontrer !

Inscription Newsletter

ECUREUIL.png

Se connecter