Informations

 

Après une deuxième édition réussie (21 animations en Auvergne-Rhône-Alpes pour plus de 200 participants), la Fête des mares remet le couvert en 2018 et ce sera du 2 au 10 juin.

Retrouvez l'ambiance de ces éditions au travers de la vidéo de la Société Nationale pour le Protection de la Nature (SNPN).

 

Dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation consacrés notamment à la transition écologique de l’agriculture, l’UFC-Que Choisir d'Auvergne dresse le bilan catastrophique des conséquences de décennies d’agriculture productiviste sur la ressource aquatique et l’inaction des pouvoirs publics. L’association part en campagne aujourd’hui pour réclamer une réforme en profondeur de la politique de l’eau en France et la stricte application du principe « préleveur-pollueur-payeur », en lançant une pétition à cet effet.

 

Ce cher Cher: il nous est cher comme quelqu'un qui partage notre vie quotidienne. Il nous est cher comme un ancêtre à l'histoire riche et mystérieuse. Et pourtant, on l'oublie souvent.

Son nom évoque l'endroit où il naît, les terres qu'il traverse et la personnalité qu'il s'est forgé.

 

Deux arrêtés du Préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne en date du 2 février 2017 portent désignation et délimitation nouvelles des zones vulnérables à la pollution par les nitrates d’origine agricole dans le bassin Loire Bretagne.

 

Ces zones sont constituées de communes ou de secteurs infra-communaux.

 

En Auvergne, 281 communes sont concernées* :

- 141 communes dans le département de l’Allier ;

- 2 communes dans le département du Cantal** (Allanche et Vieillespesse) ;

- 12 communes dans le département de la Haute-Loire ;

- 127 communes dans le département du Puy-de-Dôme**. 

 

Ces arrêtés font suite notamment aux résultats de la 6ème campagne de surveillance de la teneur en nitrates des eaux et aux phases de concertation et de consultation du public en 2016.

 

* Consulter l’annexe aux arrêtés : liste des communes sur l’ensemble des départements du bassin Loire-Bretagne. Fichier PDF 700 Ko.

 

** Le Cantal est principalement situé dans le bassin Adour-Garonne. Une partie du Puy-de-Dôme est également située dans le bassin Adour-Garonne (vallée de la Dordogne).

 

Retrouvez la liste des communes concernées ici:

Véritable colonne vertébrale de l’Auvergne, la rivière Allier compte parmi les dernières rivières sauvages d’Europe dignes de ce nom. Pourquoi ? Parce que l’Allier est une rivière vivante et libre qui possède une dynamique fluviale encore active dont découle l’ensemble des ses richesses paysagères, naturelles et l’importante ressource en eau qu’elle représente.

 

Vous avez dit dynamique ?

 

Une rivière vivante et active n’est pas un canal ! Elle n’est jamais naturellement figée dans ses berges mais bouge, divague… Cette mobilité, la rivière l’exprime en érodant ses berges. Elle arrache alors des alluvions (sables, galets, graviers…) qu’elle transporte et dépose en aval. L’ensemble de ces processus : érosion, transport et sédimentation, constitue la dynamique fluviale, clé fondamentale du fonctionnement du cours d’eau.

 

Inscription Newsletter

Mascotte_coeur.png

Se connecter