Informations

 

Donnez votre avis sur l’avenir de l’eau

 

Du 2 novembre 2018 au 2 mai 2019

 

 

Que sont le SDAGE et le PGRI ?

 

Le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SDAGE) et le Plan de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI) sont des outils de planification pour gérer l’eau et les inondations à l’échelle du bassin. Ils fixent des objectifs et définissent des mesures pour les atteindre. Ces plans de gestion sont élaborés pour une durée de 6 ans, puis ils sont révisés pour prendre en compte les améliorations et ajuster les actions.

 

 

Pourquoi donner votre avis sur l’avenir de l’eau ?

 

Le comité de bassin Loire-Bretagne (« parlement local de l’eau ») et l’état élaborent ces plans des gestions. Pour cela, ils identifient les enjeux des territoires. Le SDAGE et le PGRI sont actuellement en cours de révision, le comité de bassin et l’état souhaitent donc recueillir votre avis sur les grands enjeux :

  • Garantir des eaux de qualité pour la bonne santé des hommes et des milieux aquatiques ;
  • Partager l’eau disponible et adapter nos activités aux inondations et aux sécheresses ;
  • Préserver et restaurer des milieux aquatiques des sources à la mer ;
  • S’organiser ensemble pour gérer l’eau sur les territoires ;
  • Accroitre la sécurité des populations face aux inondations, réduire le coût des dommages et accélérer le retour à la normale des territoires sinistrés.

 

Le comité de bassin Loire-Bretagne vous invite tous les habitants du bassin à donner leur avis à travers un questionnaire, disponible en ligne ici.

 

Donnez votre avis sur l’avenir de l’eau

 

 

Reparti sur le territoire du Cantal et du Puy-de-Dôme, ce projet de Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux est actuellement soumis à enquête publique.

 

Du 24 octobre au 27 novembre 2018, tous ceux qui le souhaitent sont invités à donner leur avis sur le projet et les documents qui le composent.

 

Plus d'information, ici.

 

Télécharger l'affiche ci-dessous :

 

 

Une instruction gouvernementale, en date du 3 juin 2015, demande aux services de l’État de réaliser une cartographie des cours d’eau dans chaque département.

 

La Fédération Allier Nature participe au Groupe de travail dans le département de l’Allier et souhaite faire évoluer cette cartographie afin qu’elle soit la plus exhaustive possible.

 

Pour participer à l’action et sauver nos cours d’eau, vous pouvez télécharger le document de la Fédération Allier Nature expliquant le projet et les démarches d’identification des cours d’eau.

 

Le Conservatoire d’espaces naturels Auvergne va réaliser prochainement l’inventaire des zones humides altiligérienne du Haut Bassin de la Loire, dans le cadre du Contrat Territorial porté par le Sicala (voir image en fin d'article).

 

L’objectif de cette action est d’améliorer les connaissances sur les zones humides pour faciliter par la suite leur préservation. Ainsi, un service d’accompagnement gratuit sur demande sera proposé à l’ensemble des usagers (forestiers, agriculteurs, municipalité, ...) pour trouver des solutions concrètes à la gestion durable des zones humides. Des moyens financiers seront également disponibles pour réaliser des travaux d’aménagement et de restauration.

 

Après une deuxième édition réussie (21 animations en Auvergne-Rhône-Alpes pour plus de 200 participants), la Fête des mares remet le couvert en 2018 et ce sera du 2 au 10 juin.

Retrouvez l'ambiance de ces éditions au travers de la vidéo de la Société Nationale pour le Protection de la Nature (SNPN).

 

Dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation consacrés notamment à la transition écologique de l’agriculture, l’UFC-Que Choisir d'Auvergne dresse le bilan catastrophique des conséquences de décennies d’agriculture productiviste sur la ressource aquatique et l’inaction des pouvoirs publics. L’association part en campagne aujourd’hui pour réclamer une réforme en profondeur de la politique de l’eau en France et la stricte application du principe « préleveur-pollueur-payeur », en lançant une pétition à cet effet.

 

Ce cher Cher: il nous est cher comme quelqu'un qui partage notre vie quotidienne. Il nous est cher comme un ancêtre à l'histoire riche et mystérieuse. Et pourtant, on l'oublie souvent.

Son nom évoque l'endroit où il naît, les terres qu'il traverse et la personnalité qu'il s'est forgé.

 

Deux arrêtés du Préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne en date du 2 février 2017 portent désignation et délimitation nouvelles des zones vulnérables à la pollution par les nitrates d’origine agricole dans le bassin Loire Bretagne.

 

Ces zones sont constituées de communes ou de secteurs infra-communaux.

 

En Auvergne, 281 communes sont concernées* :

- 141 communes dans le département de l’Allier ;

- 2 communes dans le département du Cantal** (Allanche et Vieillespesse) ;

- 12 communes dans le département de la Haute-Loire ;

- 127 communes dans le département du Puy-de-Dôme**. 

 

Ces arrêtés font suite notamment aux résultats de la 6ème campagne de surveillance de la teneur en nitrates des eaux et aux phases de concertation et de consultation du public en 2016.

 

* Consulter l’annexe aux arrêtés : liste des communes sur l’ensemble des départements du bassin Loire-Bretagne. Fichier PDF 700 Ko.

 

** Le Cantal est principalement situé dans le bassin Adour-Garonne. Une partie du Puy-de-Dôme est également située dans le bassin Adour-Garonne (vallée de la Dordogne).

 

Retrouvez la liste des communes concernées ici:

Inscription Newsletter

captcha 
ECUREUIL.png

Se connecter